Archives de Tag: sacs

Jamin Puech #1

Ouais! le Lady Dior, ouais! Au passage, j’ai trouvé les couleurs très belles dans la pub, même si le scénario m’a laissée perplexe & voir Ian Mc Kellen là dedans sans voix….

Tu sais, moi les sacs à main, c’est pas vraiment mon truc (par rapport à d’autres trucs,hein!), j’en ai juste des ……. tonnes de toutes formes & couleurs, parce que tu comprends à assortir à une tenue c’est subtile!…
Je vais donc aujourd’hui te parler d’une marque que j’affectionne depuis très longtemps qui fait peu de bruit mais de beaux sacs: JAMIN PUECH.
On va commencer par ma collection personnelle de JaminPuech:

En vrac: Oooohhhh!

Pièces très particulières & intemporelles (j’aime l’intemporel: un sac qui pendant TRÈS longtemps te fera plaisir à chaque fois que tu le ressortiras du placard), qui évoquent à chaque fois un univers. Les sacs JaminPuech sont un concentré de belles matières, de couleurs subtiles, de savoirs-faire…
Alors, inventaire (d’ailleurs, Inventaire c’est le nom de leur boutique rue d’Hauteville où l’on peut trouver des pièces anciennes ou particulières):
Il y a les grands sacs:

Celui entièrement rebrodé d’entrelacs bicolore kaki & marron , ou celui noir mais en fait bleu nuit en cuir suédé à micro-gouttes de résine & paillettes disseminées, ou celui roux, travaillé comme à bout fleuri…

Il y a les petits sacs:

Délicieux petit sac Kimono pour les sorties d’été, petite bourse ronde à franges & oeillets pour rigoler & le sac Kilt, dont la jupette se détache pour faire ceinture…

Et il y a les pochettes:

Trouvailles plus récentes (les pochettes je ne sais jamais quoi en faire), j’aime le côté très fille sans chichi & te travail du cuir en accent ou en relief…

Après des années à suivre le travail d’Isabelle (Puech) & de Benoît (Jamin), j’ai eu enfin, grâce à Julie, eu le plaisir de les rencontrer…
Comme tu ne pouvais être là, je te raconte tout dans le prochain post.

XXX

Céline

www.jamin-puech.com

Inventaire 61 rue d’Hauteville 75001 Paris

2 Commentaires

Classé dans Oh c'était bien!, Oh c'est beau!, Uncategorized

Maroquinerie Laffargue – Saint Jean de Luz

Avec tout ce qui s’est passé en décembre, je n’ai même pas eu le temps de te parler de mon escale CHEZ TOI (à Saint-Jean-Luz: très belle église, si jolies maison &… la mer!), quand j’étais chez mes amis les B…. à Biarritz…

Je suis allée voir la maroquinerie Laffargue dont tu m’avais tellement parlé & que je connaissais pour leurs petites pochettes à la signature si identifiable: l’insigne en cuivre massif poli stylisant un cheval qui galope au dessus de la croix basque (lauburu, c’est ça?). Toute jeune-fille de bonne famille se devait d’avoir un Laffargue quand j’étais…. jeune-fille (mon p’tit côté bcbg).

Devanture intemporelle

D’abord la boutique: située rue Gambetta, jolie rue commerçante (je découvre, Saint jean de Luz, mon oeil est neuf), elle a une atmosphère bien particulière: mélange de tradition basque (meubles basques sculptés & peints magnifiques, sur la mezzanine exposition de peaux & exemples de travail du cuir) & de professionnalisme tranquille (nous connaissons nos produits, nous savons d’où ils viennent, nous les vendons avec fierté). Une impression d’intemporalité pas désagréable, ma foi!…

meuble en bois sculpté & peint, support de beaux sacs classiques

Madame Laffargue a été assez gentille pour nous accueillir & nous expliquer leur histoire & leur façon de travailler: La Maison a été fondée en 1890 par Joseph Daniel Laffargue, fils de sellier & compagnon, qui eût l’idée de reprendre les ornements cloutés sur les colliers à boeuf & de les appliquer sur des sacs & des ceintures pour dame… La signature Laffargue était née, le succès ne s’est pas démenti.
Même si la distribution reste très exclusive, la renommée est évidente.

sacs sceaux ornés de clous rivés à la main

petite maroquinerie aux couleurs acidulées décorés des fameux clous en maillechort

Les articles sont fabriqués dans un atelier derrière la boutique, par un personnel qualifié & spécialisé, les délais de fabrication sont assez courts, la gamme de modèles & de couleurs de cuir très étendue…
C’est donc une production locale, qui garde une tradition du fait-main, de la transmission du savoir-faire de génération en génération.

joli camaieu cuivré

ceintures chic & toutes ces couleurs possibles!.............

J’ai, bien entendu, craqué sur une petite pochette violette très très jolie:

elle est belle, hein?....

En écrivant ce post, je vois que Laffargue a renouvelé son site internet; va faire un tour, on voit très clairement les produits…

Merci encore à Madame Laffargue pour son temps & ses explications…

Sinon, & pour conclure, ce weekend a été encore un sale moment: il a fallu que je re-re-re-vérifie ma légère préférence pour les merveilleux Mouchous de chez Pariès par rapport aux excellents macarons de chez Adam, c’est dur la vie, mais je suis prête à recommencer! Courageuse je suis!

Pariès? Adam? bataille en perspective!

Allez, musus (bisous en basque)! xxx

Céline

12 Commentaires

Classé dans Oh c'était bien!, Oh c'est beau!, Oh c'est bon!