Archives mensuelles : février 2010

rendez-nous Carla!

J’ai eu comme un déclic, hier, en passant sur le corner Balmain du Printemps Haussman. Cette saison encore Christophe Decarnin nous propose ses silhouettes épaulées presque irréelles servies par des skinny jeans (j’ai craqué pour un néo-legging pailleté imprimé camouflage…. eh oui une bonne pointe de vulgarité ça ne fait jamais de mal surtout à 3500 euros).

Mais il faut reconnaître que c’est pas toujours facile d’être une fille car rentrer dans du Balmain c’est pas une mince affaire! Il n’y a bien que Carla B et ma copine Fleur (qui était de l’aventure) pour réussir avec style un tel tour de force et avoir l’air cool dans un 36 ascendant taille zéro.

Mais oui Carla B au fait (j’avoue je l’ai tant aimée) elle serait super en Balmain pour aller faire allégeance à Elizabeth ou faire de l’ombre à Michelle non??

Au lieu de ça elle nous gratifie d’un défilé Dioresque qui confine à l’ennui profond. Regardez moi ce petit manteau noué avec ces « Loubout » de 3,5 cm c’est affligeant non? La même Carla cinq ans plus tôt aurait préféré mourir que de sortir avec de shoes pareilles!

Alors s’il vous plait messieurs du protocole de l’Elysée laissez-là faire son boulot… on veut du mini short et de la chemise en jean cet été au Cap Nègre et du t-shirt loose à la garden party! D’ailleurs c’est marrant quand on la laisse libre le naturel revient au galop…

xxx
Pascal
fan anonyme des 90’s models

Publicités

10 Commentaires

Classé dans Oh c'est drôle!

road movie

…bonsoir mon pti choux… je suis hyper busy en ce moment à peine ai-je quitté la suite de mon tournage des « Fraises des Bois » à Amiens que j’ai dû sauter dans la première micheline pour gagner Troyes et ses bonneteries… avant de rejoindre la belle ville Caen pour de nouvelles aventures…
Les TER n’ont pas plus de secret pour moi que les aéroports pour Garance … c’est chouette la vie non???

Je t’embrasse bien fort,

xxx
Céline

Poster un commentaire

Classé dans Oh c'était bien!

overdose!

J’avoue la nouvelle campagne Vuitton me laisse sans voix!
A tel point que je ne sais pas par où commencer pour décrire le sentiment de panique qui s’empare de moi lorsque je tombe sur ces visuels, qui hélas vont traîner pendant six mois dans les pages de tous les magazines.

Vuitton et la pub c’est pourtant une grande histoire d’amour, lorsqu’on repense aux belles images de Gorbatchev, Deneuve ou des Coppola. Il est vrai, déjà, Madonna (que j’aime pourtant d’un amour sincère.. elle ne m’en voudra pas je le sais…) nous faisait un peu peur la saison dernière avec sa tête surex et ses oreilles de bunny en taffeta.

Mais la collection venait sauver l’histoire et j’avoue être assez fan des breloques qui ornaient sacs et bijoux.

Cette saison pourtant, j’ai beau retourner le problème dans tous les sens rien n’y fait. C’est franchement nul!
A commencer par la sublime Lara Stone qui semble avoir été déterrée d’un sous-bois. En même temps, on comprends bien le criminel qui a du être saisi d’une violente pulsion meurtrière lorsqu’il a aperçu son magnifique panty/bustier marronasse qui lui cisaille admirablement la cuisse.

Mais, cela n’est rien face à une série d’accessoires hors-norme au premier rang desquels les boots fourées (très agréables en été) à semelle coultée et talon bobine métallique, ornées d’un gland en cuir, le tout servi dans un colori vert printemps monogrammé of course!

La petite paire de sabots n’est pas mal non plus. On notera le grand travail de cohérence de cette gamme d’accessoires qui reprend admirablement le détail de touffe blanche en agneau de mongolie implantée sur le coup de pied.
Au moins avec ce sabot, fashion faux pas ultime de la saison (oui j’ai choisi mon camp je n’en suis pas!) on comprend bien pourquoi il avait disparu des catwalk depuis quelque temps. (au passage, un grand merci à notre fermier en chef Karl L).

Mais le must du must revient tout même à une prédiction fashion digne d’un Paco Rabanne au mieux de sa forme: le grand retour de la banane!

Alors vous me direz, tout même, chez Vuitton on ne lésine jamais sur les moyens, et on nous la sert à grand renfort de luxueuses breloques et détails en cuir très pop. Mais cela reste une banane, ce truc immonde qui vous nique une silhouette! Et en plus, pour parfaire l’illusion du grand retour, Marc nous la case aussi dans sa propre griffe, bref, du grand art! Et ce n’est pas toi Céline qui me contredira vu ton amour immodéré pour notre ami.

Bon, assez de méchanceté, il y avait tout de même de l’idée dans cette campagne vuitton, la nature luxuriante, les oiseaux blancs…

xxx
Pascal

18 Commentaires

Classé dans Oh ça fait peur!

panique dans mon dressing!

Au secours Pascal, c’est le drame j’ai plus rien à mettre!

Bon ça n’a rien d’original comme remarque, je fais le coup tous les deux jours… mais pourtant ce sentiment de vide abyssal qu’on peut ressentir devant une garde robe, pourtant abondante, m’a toujours intriguée.
Il m’arrive fréquemment de fouiller mes placards, telle une furie, à la recherche de la couleur parfaite, du top que j’avais complètement oublié. La plupart du temps ça se termine en un tas de fringues amoncelé sur mon lit, une scène digne d’un déstockage Emmaüs.

Heureusement, pour nous sauver de cette angoisse, ma copine Fleur a pensé à tout. En rédactrice avertie, véritable œil de lynx elle propose désormais un service de stylisme personnalisé (Stylisme Privé) qui va de l’audit de dressing à la séance de shopping en passant par des recommandations sur mesure.

Bref, on va pouvoir enfin assouvir le fantasme d’inviter la rédaction du Elle dans nos placards, et ça c’est plutôt une bonne nouvelle. Au passage, elle m’a demandé d’illustrer son propos… ça m’a bien amusé…
Bon c’est pas tout, mais maintenant, après m’être excitée, il va falloir que je range ma chambre…..grrrrrr

XXX
Céline

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

sous le charme de Vanina…

Je crois qu’il se passe vraiment un truc du côté de la rue Henri Monnier… j’entends déjà ma copine Fleur (je vous en parlerai bientôt) me dire « c’est où ça, c’est pas à Saint Germain? » Au risque de la décevoir c’est une charmante adresse « très rive droite » du côté de Pigalle à deux pas de la rue des Martyrs et de l’hôtel Amour.

Depuis septembre plusieurs bonnes adresses y ont fleuri… il y avait déjà la boutique Pigalle, il y a maintenant les filles (et copines) de Gals Rock (décidément j’en ai des choses à raconter) et un peu plus bas, au numéro 1, la dernière arrivée Vanina Escoubet.

Céline je crois que tu la connaissais déjà dans sa mini-boutique atelier du Haut-Marrais. Mais ici, tout est nouveau, rien de mini. Un très joli boutique avec une grande vitrine plutôt sobre. Dès l’entrée on comprends bien que Vanina est une fille qui a du caractère. Un très joli rouge aux lèvres, elle m’explique son parcours qui l’a mené de Lisaa-Duperré au lancement de sa première griffe « please don’t couture » en passant par la création de costume.

Ce qui m’a le plus séduit c’est le sens du détail. Biais en tulle et boutons recouverts assortis, petites dentelles lurex sur un chemisier, ou passepoil argent sur les poches d’un pantalon. Le choix des matières est aussi très séduisant. Céline s’est même cassé le nez sur une popeline de coton imprimée aussi belle qu’un liberty (faut savoir que c’est un peu la référence ultime…. ça aussi faut qu’on en reparle…)

Aujourd’hui Vanina est fière de présenter, sous sa marque éponyme, une création caractérisée par une grande féminité, un sens aigu de la « coupe juste » et une palette de coloris très raffinée qui fait la part belle aux tons poudrés ravivés de temps à autre par un marine ou un bleu dur.

J’ai, également, beaucoup aimé la sélection de bijoux qui crée une belle harmonie avec les silhouettes proposées par Vanina. Résultat des courses Céline a complètement craqué et est repartie les bras chargés…

Ah petite précision, si j’adore le rose poudré on ne trouve pas que ça dans sa boutique! Pour preuve cette belle gamme de carrés…

Au fait, quelqu’un connaît un appart à me louer rue Henri Monnier?

Pascal

4 Commentaires

Classé dans Oh c'était bien!, Oh c'est beau!

Just couture!

J’avoue, Bouchra Jarrar est pour moi un nom familier… cela fait longtemps, dèjà, qu’une amie commune (qu’il faut que je te présente Céline..) me vante ses talents… ex-directrice de Studio chez Balenciaga, puis Lacroix, Bouchra est une « bête de mode » très fréquentable, au pédigrée impeccable…

Pour autant je ne suis pas homme à me laisser aller au sentimentalisme et j’attendais, avec impatience, de découvrir son travail. Autant dire ma patience fut récompensée!

Je suis vraiment tombé sous le charme de cette première collection de noir et d’ivoire. Elle nous livre dans ce premier opus l’essence d’un style fluide et épuré, qui frise parfois l’austérité tout en préservant une grande part de féminité grâce, notamment, à de très beaux dos nus et dès longueurs au dessus du genoux.

J’aime aussi les jeux de rubans larges et rayés, parfois noués en lavallière, ou soulignant simplement la taille. Bref une élégance qui emprunte beaucoup aux années 30…et ça on aime toujours…

Je te laisse apprécier mon coup de coeur en images.

Pascal

Ps: (message très très privé: Olivia quand es-ce que tu me la présente???)

1 commentaire

Classé dans Oh c'est beau!

…la preuve dans mon armoire…

la preuve par l'image... sac rigide porté à la saignée du bras + gants = maxi look!!!

Céline, comment te dire mon plaisir en découvrant tes dessins… surtout celui consacré au 50’s look. De suite, j’ai pensé à ma grand mère couturière, qui à cette époque travaillait chez Balmain, et à cette photo « sac rigide porté à la saignée du bras et gants assortis » où elle pose fièrement avec ses nièces…

Il n’en fallait pas plus pour me lancer dans une énième exploration dans les archives photos familiales, mon passe temps favori lorsque je retourne au Pays Basque.
C’est toujours un plaisir (un brin nostalgique) de replonger là dedans et je ne resiste pas à l’envie de te montrer quelques uns de ces trésors que j’ai exhumé de leur poussière… Elle avait un sacré look cette Jeanne tu ne trouves pas?? Femme moderne née dans les années 20, elle s’est toujours offert le luxe d’être à la fois chic et garçon manqué… un sacré personnage!

Et puis au fil de mon enquête dans cette ambiance de salon de couture je suis tombé sur cette merveille… un petit carnet tout usé où ma grand mère a noté avec soin ses premières leçons de mode et de couture… un vrai délice! Je te laisse apprécier… et moi je retourne à mes souvenirs d’enfance parce que demain c’est back to Paris alors j’en profite un peu.

xxx
Pascal

3 Commentaires

Classé dans Oh c'est beau!